- Le hibou vert -

Équitation et spiritualité

Équitation; Zen, éthologie, dressage et de légèreté.

Voici l'équitation de A à Z avec une approche rafraichissante, qui mise sur la relation et la communication juste avec le cheval. Une approche plus naturelle et zen inspirée de l'éthologie et de la haute école. Plus respectueuse de l'équilibre physique et psychologique du cheval. Apprendre à bien lire le cheval. Mieux le comprendre, pour faciliter la communication entre nous. Finesse, légèreté, précision, adapter l'énergie selon la sensibilité du cheval... Comme disait un grand maître. «Agir peu, mais à propos» — Nuno Oliveira 

Le dosage s'appel le tact équestre.  

Il est donc important d'apprendre le langage des chevaux pour être plus sensible à leur réaction et de leur bien être. Respecter le rythme d'apprentissage du cavalier et du cheval puisque les deux auront à s'apprivoiser et danser ensemble. 

 


Le Hibou pour la sagesse et créativité - le vert pour le respect de la vie. 

J'ai du m'intéresser à d'autre forme et approche d'équitation, car celle qu'on me proposait par le passé, n'était pas toujours très douce comme façon de faire et par le langage corporel de mon cheval Adobe, je voyais bien que ça n'allait pas, il a été très claire avec moi. Je me devais donc de rechercher d'autres approches plus respectueuses et légères. À partir de 2004 je me suis mise à étudier, lire, expérimenter, développer, rechercher les bons professeurs pour développer cette légèreté tant souhaité. C'est souvent avec des gens d'expérience qui ont osé sortir des sentiers battus qui détenaient l'information que je recherchais pour avancer dans ma démarche. Pour moi, la certification n'est pas une priorité, c'est comment le cheval est avec le cavalier qui m'importe, l'attitude du cheval, le résultat final, d'un couple harmonieux.    

Je m'efforce aussi à simplifier l'équitation pour qu'elle soit pratique, efficace, respectueuse et accessible. J'enseigne, plusieurs exercices pour décontracter le cheval et le cavalier. Aller chercher un cheval plus volontaire et coopératif, avoir un langage clair et une attitude juste à son égard. Je touche à plusieurs aspects: le travail en liberté, jouer avec les chevaux, différents exercices et trucs, éduquer un cheval à la voix et au langage du corps, à l'assiette, travail au sol (laisse, longe et rêne longue), ma version du join-up, apprendre le langage du cheval, apprendre comment tomber et comment l'éviter, pourquoi ça arrive, équitation en selle et ou sans selle, travailler la position du cavalier est primordiale pour avoir accès à une équitation légère, travailler la confiance en soi (cheval et cavalier), responsabiliser (cheval et cavalier), apprendre à gérer ses peurs (cheval et cavalier), sauter des l'obstacles, exercices d'adresse, faire des randonnées tenue en longe au pas et trot «c'est un cours en trail» je tiens le cheval en main pour les débutants, une sécurité de plus et ça nous change du manège. La préparation du cheval brosser, seller, etc. Débourrage, rééducation, résolution de problèmes. Petite note, toutes mes selles anglaise ont des étriers de sécurité avec un élastique et la bombe est de mise.   

La philosophie que j'applique avec le cheval: aller au rythme d'apprentissage du cheval sans rajouter de traumatisme, prendre le temps de bien comprendre le cheval et sa sensibilité, pour ne pas à avoir à vivre des explosions, j'essaie toujours de les éviter. Certain chevaux on de toute évidence une peur de l'humain, souvent les gestes ne sont pas diriger vers eux et le cheval a des réactions vives et démesurées. Je fais surtout allusion à un cheval que j'ai eu Flashy et qui avait été battu. Tranquillement l'humain doit regagner sa confiance, ajouter de nouveau souvenirs dans sa mémoire de cheval et lui faire vivre une meilleure expérience de vie avec l'humain.     

Selon le besoin. Je fait également du nettoyage énergétique sur le cavalier et sur cheval, pour faire sortir les vieilles énergies qui ne nous appartient pas et j'enseigne également des exercices pour se nettoyer soi-même de l'intérieure. Ça nous aide à faire sortir le stress, les peurs, ça détend et aide à être plus s'enraciné, centré, «groundé». Ça l'air flyée je sais, mais c'est très intime monter à cheval, notre énergie se mélange avec lui, surtout quand on est sur son dos. Alors on se doit d'avoir une énergie la plus neutre et zen possible. Notre énergie intérieure affecte trop souvent celle de nos chevaux. Je l'ai constaté très souvent avec mes élèves et je ne peux plus ignorer se fait aujourd'hui. Ça fait parti de l'ensemble. Notre énergie, attitude, forme physique et plein d'autres aspects vont venir facilité ou nuire à notre équitation. Mon site web sur le nettoyage énergétique. http://nettoyage-energetique-net.webs.com/ 

J'enseigne ce qui me rejoint le plus de divers types d'équitation: que ça soit l'éthologie (la science des comportements animal et humain «qui ne veut pas nécessairement dire monter sans mors et sans selle») Danièle Gossin, l'équitation naturelle, Hempfling: rassemblé les rênes flottantes mon grand rêve, Saint-Vaulry, Parelli, Nuno Oliveira, Philippe Karl, Sally Swift, etc, ainsi que l'équitation classique, western, (pour moi la selle n'as pas d'importance, ce n'est qu'un siège) c'est la communication, la légèreté, l'équilibre et la décontraction qui m'importe le plus. Je suis même un mélange entre les deux disciplines. J'aime la selle anglaise car on est plus près du cheval et j'aime la façon de monter rênes longues des westerns quand on peu, selon ce que l'on fait. Je touche au dressage, haute école aller chercher la légèreté et la précision des mouvements simples et la chevalerie des jeux d'adresse et de précision, avoir un cheval attentif, l'équitation de travail (working equitation). Il y a du bon dans chaque discipline. J'utilise aussi les bases de la psychologie humaine et animal, le langage corporel (cheval et humain), des exercices de respiration, de yoga et de relaxation, prendre conscience de tout notre corps, des tensions et de notre énergie. Mon enseignement est aussi teinté de philosophie et de spiritualité. Monter à cheval, c'est une thérapie en soi. Un jour ou l'autre on aura à gérer nos émotions et notre corps qui réagit la plus-part du temps en se crispant... et qui dit tension sur nous, dit tension sur le cheval, ce qui l'empêche d'avoir un mouvement naturelle, fluide et équilibré. En plus d'apprendre à diriger un cheval et à changer ses allures (arrêt, pas, trot, galop), on aura aussi à composer avec ses émotions à lui et à apprivoiser ses réactions qui souvent vont affecter les nôtres et notre équilibre. Ça prend également une grande maîtrise de nos mouvements, qu'on doit apprendre étape par étape. C'est ce que j'enseigne, pour moi ça forme un tout que je ne peux dissocier avec la conception que j'ai aujourd'hui de l'équitation. Ça fait maintenant 37 ans que je monte à cheval et 13 ans que je fais de la liberté avec mes chevaux.  

Parmi toutes les choses que l'on doit apprendre pour bien monter à cheval, il y en a une qui est très importante à mes yeux, qui est de bien suivre le mouvement du cheval, son rythme, sa cadence, d'être stable sur son dos, faire un avec lui. Pour moi le respect de l'animal commence par notre propre équilibre sur lui. Ensuite, on touchera à la façon de le diriger, c'est souvent fait dans le même cours mais je sépare les étapes. J'ai souvent à décortiquer et isoler des mouvements pour faciliter sa compréhension selon les besoins et le niveau du cavalier ou défaire de vieilles habitudes.

Si un cheval est capable de sentir une mouche sur ses poils. Il y a moyen de rendre l'équitation avec plus de légèreté et de finesse. «Je veux des chevaux plein d'impulsion et de feu mais que l'on conduisent avec un fil de soie.» C'était une autre des sages paroles de Nuno Oliveira et qui selon moi, est un autre grand but à atteindre; et pour cela il y a un chemin pour s'y rendre avec différents exercices autant pour le cheval que pour le cavalier. Décontracter, mettre en forme, assouplir, précision des demandes, etc. La légèreté ça s'entretient!    

Les chevaux nous enseignent une grande maîtrise de soi, être conscient de notre corps, force, s'adapter, être totalement dans le moment présent... Sans nécessairement se prendre trop au sérieux. Il y a des moments pour se décontracter, se dégourdir, jouer, relâcher la pression, (cheval et cavalier). Des moments pour travailler dans le calme, la joie, et la justesse. Être en contact avec les chevaux nous apprend aussi à s'affirmer, à doser, à faire respecter ses frontières et s'adapter à eux. Le langage corporel nous aide aussi à comprendre pourquoi notre cheval nous fait ou ne nous fait pas confiance. 

Le cours s'adresse à toute personne de 4 à 80 ans, complètement verte à intermédiaire. Qui souhaite apprendre à communiquer et ou prendre contact avec ce noble animal. Que ça soit pour surmonter sa peur d'être avec les chevaux, de monter dessus pour la première fois, d'améliorer sa relation avec son cheval, ou simplement d'apprendre cette discipline, ce sport, cet art. Je peux également enseigner à des gens introvertis et ou dominants, sans énergie et ou débordant d'énergie. Les chevaux nous aident à nous recentrer et à trouver un équilibre juste. Sinon rien ne fonctionnera vraiment bien avec eux, le cheval en fera le miroir du couple. 

J'encourage beaucoup le travail au sol, si un cheval ne nous écoute pas au sol, il est probable qu'il ne nous écoutera pas une fois rendu sur son dos, le sol est un bon indicateur pour voir si le respect c'est installé, des deux côtés. Ça nous permet aussi de mieux connaître le cheval et de s'habituer à ses réactions, ses mouvements et de l'apprivoiser. Il est important de créé un lien d'amitié avec le cheval, une amitié saine bien entendu. Aussi, c'est plus facile de montrer un mouvement au sol au cheval sans la contrainte du poids du cavalier et ou de son stress. Les chevaux sont très perspicaces, en deux ou trois testes, ils détectent rapidement à qui ils ont affaire. S'ils ont affaire à un débutant ou un expert. À quelqu'un de calme ou de stressé, de positif ou négatif. On dit que les animaux ne jugent pas... du moins pas sur notre apparence esthétique... mais ils constatent tout de même notre énergie, notre langage corporel et notre attitude face à eux.    

J'encourage parfois de monter sans selle, ça nous force à trouver notre équilibre sans affecter celle du cheval. Ce n'est toute fois pas une obligation. Pour se faire on doit utiliser un cheval décontracté et de confiance. De cette façon on ressent mieux les mouvements du cheval et on comprend mieux son mouvement. Quand on a trouvé cette équilibre on épargne le dos du cheval et sa bouche. Bien des débutants rebondissent fort sur le dos de animal, c'est inconfortable pour les deux partenaires. Ce qui est tout à fait normal quand on commence j'en convient, mais on doit tout de même apprendre à suivre les différentes allures. Également bien des débutants se servent des rênes pour se tenir et garder leur équilibre... alors que ça doit servir que pour diriger le cheval. Il ne faut pas oublier que le cheval a une barre de fer dans la bouche. Si votre cheval tire fort dans la main, il y a de forte chance que vous lui tiriez vous aussi dans sa bouche. Il y a moyen de faire les choses autrement, il y a d'autres façons d'entrainer un cheval. La légèreté s'apprend au sol, aussi pour instaurer nos codes, pour ensuite les reproduire en selle. Il faut nous-même le comprendre, être claire pour que le cheval puisse bien l'appliquer par la suite.  

Comme dans une danse, s'il y a les deux leaders, que deux personnes en même temps décident d'aller dans deux directions différentes... Il n'y aura pas d'harmonie dans le mouvement, on ne sentira pas que les deux partenaires sont ensemble, à l'oeil ça ressemblera plus à une mésentente, voir même une brisure dans le rythme. Respecter l'animal et que ça puisse devenir un échange agréable. Ou chacun respecte l'espace de l'autre. Bien communiquer avec lui pour qu'il est envie d'être avec nous.  

Nuno Oliveira avait dit: 
C'est avec son coeur qu'on doit monter à cheval. 

Mon approche se veut dans la ligne de pensé de la croissance personnel accessible pour tous, pour obtenir un cavalier conscient et présent à ce qui se passe. Avec les animaux on apprends toujours un peu plus sur nous-même. Mon animal, mon miroir. On ne peut mentir à un cheval, devant lui ou sur son dos il est capable de nous ressentir, soit par notre position, soit par notre énergie, notre attitude, sur son dos il ressent nos tensions. Plus vous allez être centré, calme décontracté, plus ce sport sera facile pour vous. L'inverse est aussi vrai.

Cette discipline est très formatrice même dans d'autres sphères de votre vie. Ça travail notre confiance en soi... Ça nous met souvent au défit, nous demande de s'affirmer, développer notre leadership d'une façon respectueuse et juste. Devenir un guide pour le cheval. Développe le sens des responsabilités. Ça nous enseigne également le lâcher prise à certain moment, quand prendre, quand relâcher, savoir doser, se remettre en question. Surtout le cheval n'as pas à devenir une machine comprimé dans les aides. Après on se surprendra qu'il explose.  

Parfois le cours d'équitation devient familiale, ou tout le monde interagit avec l'animal. J'ai deux chevaux à ma disposition pour le moment, Adobe mon cheval polyvalent de 18 ans, Tao 9 ans, pour la liberté et travail au sol pour l'instant, ou selon le niveau de cavalier, il a moins de patience. Je peux aussi me déplacer à votre écurie, pour des cours ou entrainement sur votre propre cheval. 

Monter à cheval ça fait beaucoup de chose à apprendre et à penser, à sentir, et j'en apprend encore tous les jours. C'est pour cela que je m'efforce de s'implifier les explications. 

Bien qu'on souhaite avoir des chevaux sécuritaires, on souhaite également avoir des cavaliers sécuritaires pour nos chevaux. Heureusement tout s'apprend. 

Implication à cheval et jeux équestre.

De 2015 à 2017, j'ai participé au Spectacle équestre, Opérette et Voltaire à Cavaland, à la régis des écuries et dans les coulisse du spectacle. Je suis aussi sur le nouveau spectacle Équilibre et le parc d'attraction équestre Cavaland. Je termine l'année 2017 et l'année prochaine, je consacre plus de temps à mes chevaux.     

J'ai fait la formation au Haras Laurentien, et si votre cheval était un artiste. Comme c'était dans le cadre de la formation, je me remet à monter des numéros de spectacle. Voici un pas de deux qu'on a présenté le 13 juin 2015 à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.  Un autre numéro de liberté est à venir. Mais j'ai pris la décision de ne pas faire de spectacle pour le moment car je veux transmettre mes connaissances équestre. Si je m'implique trop dans les spectacles, je ne pourrais plus enseigner. C'est justement une des raisons pourquoi en 2018 je ne serais pas à Cavaland. Pas un choix facile, mais je peux pas être partout à la fois, j'ai pas réussi à me cloner encore.   



J'ai participé aussi à des jeux équestres d'inspiration médiéval à l'écurie du Rohan. J'ai fait plusieurs édition de cet événement.  Pour plus de détails. Les terres du Rohan   et cette autre page facebook. Grand tournoi avec jeux équestre amicaux - Banquet.  

L'été 2012, j'ai participé à la compétition, du défi horsemanship 2e sélection du 20-21-22 juillet 2012, mon but n'était pas de la monter à tout prix surtout que je ne la sentais pas prête. Je voulais surtout la travailler dans la décontraction et la légèreté, quelle puisse m'accorder sa confiance, sur certain point j'ai réussit sur d'autre il y avait plus de travail à faire pour me rendre à la seller et la monter. On avait 4 heures pour débourré un poulain de 3 à 4 ans qui n'avait jamais été monter. Dans la deuxième sélection on avait 4 heures pour travailler les chevaux. La jument avec qui j'étais avait 13 ans, elle avait très peur de l'humain, selon une de ses réactions on en conclus qu'elle avait été manqué, elle savait très bien ce que c'était une selle western elle a donné un grand coup de pied avec son antérieur dessus. La voici en vidéo. La foule l'affectait beaucoup, en observant bien la vidéo on voie qu'elle était inconfortable d'être dos à la foule, elle se retourne toujours. http://www.youtube.com/watch?v=y0A5Ni7fuA4&list=HL1343098937&feature=mh_lolz         

En 2009 à Caval'Art, j'étais sur deux projets. Un carrousel avec 8 chevaux noir, j'ai eu la chance de monté un Frison, la magnifique Greta des écurie Équinocks et un numéro solo en liberté, avec mon quarter horse préféré Adobe.  

 

J'ai participé par le passé à quelques spectacle à cheval. À St-Colomban, le carrousel des dames. Je me suis entrainée deux années avec cette équipe 2007 et 2008.   

Je suis aussi ouverte à d'autre projet photo, projet cinéma, publicité... qui sait, je lance des perches. 

Pour voir certaine de mes réalisations allez dans la section photos et vidéos... 

Pour l'instant je continue à donner des cours d'équitation, à m'entrainer et me perfectionner. Je suis des cours et des cliniques avec différent professeur à l'occasion. Les spectacle ça demeure toujours une avenue qui m'intéresse énormément mais je met ça sur la glace pour me concentrer à transmettre mes connaissances. Je sens que j'ai un rôle à jouer de ce côté car la légèreté manque cruellement à l'équitation d'ici.   

Présentation : Le hibou vert - équitation et spiritualité 

Pourquoi le hibou vert : Toute petite j'aimais les hiboux et encore plus aujourd'hui. À l'époque je les appelais, les Guiboux. :-) J'en ai même une petite collection et j'en porte parfois sur moi, en bijoux... On dit beaucoup sur eux et leur signification...  on dit que ce sont des messager, que ça invoque l'intuition, la créativité, la sagesse, la connaissance... etc.

Tiré de wikipédia Hibou. Selon les époques et les cultures, le hibou a pris une image tantôt négative, tantôt positive. Dans tous les cas, il reste toujours très lié au domaine du surnaturel, de la magie et de la spiritualité.

-- « J'ai parcouru la moitié de la terre et je me suis enrichie de plus d'expérience que tout autre oiseau », dit l'hirondelle au hibou.
-- « Comment est-il possible que l'on vénère ta sagesse, alors que tu vis la nuit et ne quittes pas tes falaises ? »
-- « C'est les yeux fermés que je vois le mieux et mes pensées voyagent bien plus loin que tes ailes ! », répondit le hibou. 

J'ai aussi été inspirer par le vert: ça vient chercher tout mon côté écolo-givré! Le respect de la nature, de la vie... :-) L'équilibre... le bien être... le plus possible, on souhaite l'atteindre. Je suis même dans une énergie verte ces temps-ci... Même dans mes vêtements de spectacle ma robe était verte, ainsi que les ailes de mon cheval (2009). :-) Moi qui cherchait un nom pour bien me représenter, c'était trop facile et je cherchais trop loin, c'est en méditation qu'il m'a été transmis. 

Communication animal par télépathie

Comme j'explore beaucoup de facette et d'avenue. J'ai été attiré par un cours en communication animal en 2010, donnée par Caroline Leroux. Suite à cette formation, je comprends et pratique mieux la télépathie. Ça toujours fait partie de nous ce mode de communication, on ne sais juste pas toujours la reconnaitre et quand on en fait. À force de la pratiquer ça nous permet de passer du mode inconscient à conscient. Quand on sait la reconnaitre ça devient plus facile à démêler les vrais informations, des fausses qui parasite trop souvent et qui nous embrouille l'esprit. La télépathie nous permet de mieux comprendre l'animal, de communiquer, de le ressentir et d'être plus à l'écoute de lui. En général on reçoit les messages par des images, des ressentis, des émotions, parfois des mots en pensée mais il ne faut jamais les forcer, ils vont arriver d'eux même. 

Recent Blog Entries

No recent entries

Recent Videos

2089 views - 0 comments
1838 views - 0 comments
1712 views - 0 comments

Recent Forum Posts

No recent posts