- Le hibou vert -

Équitation et spiritualité

Devenir cavalier

On ne devient pas nécessairement cavalier en claquant des doigts... Oui certain, on une facilité à monter à cheval, on dirait qu'il on ça dans le sang. Certaine personne, sont sportive de nature, ont une bonne énergie général et certain chevaux la ressentent et coopère mieux avec eux. Il y a aussi des chevaux plus facile à gérer que d'autre.   

Oui, il y a des professeurs nous amène dans toute sorte d'équitation et de direction. J'ai même du désapprendre l'équitation de ma jeunesse. Certaine chose était contre l'équilibre naturel du cheval. J'en réalise, le non sens aujourd'hui... 

De 6 ans à 12 ans, à chaque semaine, je suivais un cours d'équitation. J'étais débutante et j'étais encadrée... Je réalise quand même, malgré toute les critiques que j'ai de l'équitation de ma jeunesse. Que j'ai beaucoup appris à monter sur une fréquence régulière, d'être encadrée et avoir du millage c'est important. ... Si je fais le calcul du nombre de cours d'équitation que j'ai suivi, ça fait au dessus de 325 heures de cours. À 12 ans, j'étais autonome et le cheval que j'avais à cette époque était facile à gérer. J'avais somme toute, une bonne base pour être sécuritaire avec mon cheval.

C'était juste la période intensive de ma jeunesse, ensuite j'ai continué à en suivre, mais pas à chaque semaine, c'était au besoin. J'en suis encore aujourd'hui avec plusieurs professeurs. Travailler en équipe ça fait du bien, car il y a des choses qu'on ne se voit pas toujours faire quand ont est sur le cheval, avoir un oeil extérieur c'est pratique.  

L'équitation c'est un art, on fini jamais d'apprendre. Surtout quand on veut atteindre un niveau respectable de dressage. Ce n'est pas le but de chaque personne, j'en conviens. Pas besoin de faire des compétitions, de faire des spectacles, ou devenir un pro du dressage. Je considère qu'il est toute fois bon d'aller au moins chercher la base pour être sécuritaire et autonome, c'est le premier but à atteindre. 

Certaine personne qui veulent aller trop vite, cause des blessures au cheval et des accidents au cavalier. Si on brûle des étapes, ça fait souvent en sorte qu'on doit revenir en arrière pour pouvoir continuer à progresser. Trop de chevaux se retrouve à l'adoption car ils ont été blessé, ça me désole énormément, c'est une des raisons pourquoi je veux autant transmettre mes connaissances pour que l'équitation puisse évoluer dans le bon sens.

Quand c'est une passion, qu'on a tout notre temps, que le but c'est d'avoir du plaisir, ce sport peu nous suivre toute notre vie. Même la compétition et le spectacle peuvent être fait dans le plaisir et le zen. Du moins on essaie de trouver cet équilibre.  

Je sais que ce n'est pas toujours un sport facile. Il y a plein de subtilité, la mécanique du mouvement, les exercices, une gymnastique, la coordination de nos bras et jambes, l'équilibre du couple, la psychologie autant celle du cheval que de la nôtre. Ça implique beaucoup d'aspect de notre personne et nous confronte parfois. Tout ça pour vous dire, merci à ceux qui persévère dans l'équitation, merci pour les chevaux pour leur bien être. 

Bien que je laisse libre la fréquence des cours, selon les objectifs que vous voulez atteindre. En vous parlant de mon parcours équestre. J'espère vous faire réaliser que je ne suis pas devenue la cavalière que je suis aujourd'hui sans temps, persévérance et formation. 

Recent Videos

247 views - 0 comments
268 views - 0 comments
283 views - 0 comments
248 views - 0 comments